PHOTOS INSOLITES
Textes et Photos©Michel Moriame  et al.
- 1 -
Insolites2    Insolites3

Météo de l'Âge de pierre

Météo de l'Âge de pierre

Surprise en passant sur le Pont Vecchio à Florence : en son milieu, une grille en fer forgé recouverte d'une multitude de cadenas de toutes formes et couleurs. Les couples, les amoureux, viennent ici mettre le leur, symbolisant ainsi l'espoir de sceller leur union dans le temps. De la même façon que le pont relie les deux rives de l'Arno, ils souhaitent pérenniser leur attachement (dans un geste romantique, la clé doit être jetée dans le fleuve). Quoi de plus approprié que ce lieu célèbre pour célébrer leur amour ... sous l'œil bienveillant et compréhensif de Benvenuto Cellini, cet amoureux fougueux du 16e siècle florentin.

Autre étonnement : des joueurs de golf qui, du haut du pont, rivalisent d'adresse en frappant la balle en direction de pontons ancrés dans le fleuve. Ces petites plate-formes, couvertes d'herbe synthétique simulent le green, et les ramasseurs de balles se déplacent ... en barque!





Qui pourra encore dire que les chats ne dorment que d'un œil ?
Dormir l'un contre l'autre au nirvana des chats ... Moi stressé? L'on me croirait mort! en fait, je dors zen
Ancey-Le rocher Marlborough La Roche-en-Brenil-Fauteuil du Roi Arthur
Vannaire-Echauguette BD Barbirey-sur-Ouche-La Massiette
Marigny- le pigeonnier Le Canal de Bourgogne enjambe l'Ouche




Cette photo a une histoire. En reconnaissance dans le Châtillonnais, bien à l'écart en forêt, nous sommes tombés par hasard sur un lieu de pratiques sataniques ... à ce moment là inoccupé : nous avons pris des photos aussi intrigantes, dérangeantes que celle-ci représentant la "maltraitance" d'un angelot : barbelé, couperet et même ortie.

Citadelle de Brémur


Dans le bestiaire du Moyen-Age, le triangulaire (oreilles, queue) et le fourchu sont maléficiés. Aussi cette gargouille, qui louche de surcroît, s'avère un sujet d'abomination tirant la langue, prête à vomir toutes ses impuretés.
Ces caractéristiques considérées comme péjoratives ont une origine lointaine. Ainsi, dans l'Ancien Testament (Lévitique, 11.7-8) il est écrit : "Vous ne mangerez pas le porc qui a la corne fendue et le pied fourché mais ne rumine pas; vous le regarderez comme impur".

Mise au point : Renseignements pris, et bien que présentée dans certains guides touristiques comme une gargouille médiévale, celle-ci, en fait moyenâgeuse, est toute jeune car elle remonte seulement à une dizaine d'années, sculptée remarquablement par un artisan local sans doute ... féru de vieilles pierres.






Posé sur la languette foliée d'un muflier dont la fleur est encore en bouton, au-dessus d'une feuille de capucine dont les nervures divergent comme les rayons d'un soleil, le petit insecte présente aux prédateurs son masque menaçant.
Ne dirait-on pas une tête de taureau muselé. Je n'ai pu identifier la bestiole. Qui pourrait me renseigner?
"Champignon casquette"-Trametes gibbosa-Tramète bossue
Champignon-Trémelle
Champignon-Schizophyllum Champignon (non identifié)
Champignon-Tramète rouge cinabre? Champignon-Anthurus d'Archer-Clathrus Archeri
Bestobranche Le Génie de l'arbre ou l'Homme tronc
Berce du Caucase-Heracleum Mantegazzianum

Ce texte, relevé sur un galet collé sur la paroi d'un mur d'escalade, est la fin d'un poème très connu de Jacques Prévert intitulé "Page d'écriture", faisant partie du recueil "Paroles" (1945). Pour la petite histoire, un musicien d'origine hongroise, Joseph Kosma a mis en musique plus de 80 poèmes de l'auteur entre 1936 et 1950 dont celui-ci qui fut interprété par Frédérique Carminati, chanteuse de jazz dijonnaise (info communiquée par Geo Dellery).


Saviez-vous qu'il existe non seulement des fleurs artificielles mais aussi des arbres artificiels servant de relais de télécommunications et qui se fondent dans la forêt. Celui-ci se trouve dans le Châtillonnais, au nord-est de Villiers-le-Duc, près de la Chapelle Saint-Phal. De loin, l'on remarque un grand arbre au tronc rigide et à la houppe dégarnie, mais globalement, l'illusion est quasi-parfaite. De près, l'on perçoit bien sûr le subterfuge et notamment les emboîtements.

                            "Tourniquet des saisons"

Situé dans un tournant du GR2 à proximité de la ferme La Jarrie.

Structure de bois et de pierre en forme d’obélisque, rappelant la nature par son aspect végétal et minéral, consistant en une colonne à 4 faces pivotant sur un axe, et dont chacune représente une saison : verte pour le printemps; jaune pour l’été; rouge pour l’automne et blanc pour l’hiver. Dans chacune des faces sont enchassées des petites pierres taillées de différentes couleurs (les jours ont des tonalités diverses) dont chacune représente un jour.

Au fil des saisons, le randonneur est invité à actualiser le temps qui passe afin qu’il puisse lui faire face ...

Une barque au bord du réservoir de Chazilly.

 
Avis aux contrevenants : l'interdiction  apparaît clairement
Sinon, l'on risque de se faire "embarquer"!
Eglise de Chazilly - Monsieur le Curé a trouvé une alternative écologique à la tondeuse à gazon! Criquet victime d'un parasite (non déterminé)
 GALERIE INSOLITE/INSOLENTE
"Nymphe de l'Ouche" Neuvon-Source de la Tuilerie
A Longvic, on a le sens de l'humour!


1er épisode
Cet hiver déjà, nous avions fait connaissance : le héron cendré était venu en couple alors que le froid avait en partie glacé l'eau en surface, la faim l'ayant poussé à se hasarder dans notre quartier. Nous n'avions pas tout d'abord compris la raison de cette présence insolite. Le lendemain matin dans le bassin du jardin, plus de poissons rouges : je constatai en colère à la surface, des écailles et des traces sanguinolentes. Le festin était consommé. Pourtant plus tard, des rescapés encore traumatisés finirent par se montrer à nouveau. Soulagement de constater que la reproduction était assurée et la surpopulation évitée.
2e épisode
A la mi-mai, le héron perché sur son observatoire est revenu avec l'espoir de renouveler son festin. Autre attrait, un coassement peu discret et d'appétissantes cuisses de grenouilles en perspective. A l'aube, il se positionne et observe avec ses compagons d'un noir dess(e)in.  En effet, autre surprise, des corneilles se sont approchées. Je me suis dit : il y a de la "bagarre dans l'air". Pas du tout : elles se sont approchées, curieuses, sans agressivité, semblant même jouer avec lui comme s'il s'agissait d'un grand frère.
Ce matin là, hélas pour lui, le propriétaire-photographe, comblé par ce spectacle,  veille derrière la fenêtre de sa cuisine.

                   Punaises - Eurydema dominulus
Communes sur les terres cultivées, dans les massifs d'arbustes et terrains vague, elles s'attaquent notamment aux  crucifères qu'elles ravagent (choux, navets). Les œufs, en forme de tonnelet, sont déposés sous les feuilles.

Cachée derrière une silique de giroflée, une inconnue à la livrée moins flamboyante, reluque l'accouplement! (L'amour, chez les punaises, n'est pas facteur de réconciliation car il se pratique "en oppostion")

Les  photos sont propriété de l'auteur : sauf utilisation strictement personnelle, toute autre utilisation nécessite un accord  préalable.